– De toutes mes forces –

Chad Chenouga

Synopsis Télérama : Nassim vient de perdre sa mère qui s’est suicidée. Sa vie de lycéen insouciant bascule. Sa proche famille ne peut pas le prendre chez elle. Il est donc pris en charge par Madame Cousin, qui l’accueille dans son foyer de jeunes. Nassim, bouleversé par la mort de sa mère, ne veut pas s’intégrer au groupe. Il s’enferme dans son chagrin, ses notes dégringolent et il tente de faire le mur pour retrouver sa petite-amie à qui il a caché la vérité. Quand celle-ci l’apprend, elle ne comprend pas l’attitude de Nassim. Soutenu par Madame Cousin, le jeune homme tente de remonter la pente…

Avis : 8,5/10 : « De toutes mes forces » est un film d’une sincérité et d’une authenticité rarement exprimé de la sorte au cinéma. Le réalisateur traite de sujets pourtant aussi lourds que la mort d’un parent ou le placement d’un ado dans un foyer mais ne tombe jamais dans le pathos. Chad Chenouga a su trouver le juste milieu entre la gravité de la situation, l’espoir mais sans jamais idéaliser les personnages, bien au contraire…Les personnages sont montrés avec toutes leurs faiblesses et leurs échecs, mais aussi leur volonté de se battre pour s’en sortir comme Zawady (Jisca Kalvanda, déjà impressionnante dans Divines), qui travaille comme une acharnée pour réussir sa première année de médecine. On pense aussi, évidement, au magnifique personne de Madame Cousin, la directrice de foyer, qui tente de faire ce qu’elle peut pour aider ces ados paumés incarnée par une Yolande Moreau d’une sincérité absolue. Et le film ne serait pas aussi réussi sans son personnage principal : Nassim, joué par Khaled Alouach, pour qui on s’attache dès les premiers instants du film. Et enfin, on se doit de souligner la sublime bande-son réalisée par Thylacine. Bref, « De toutes mes forces », c’est beau, c’est vrai et on ne peut que vous conseiller de foncer dans la salle de cinéma la plus proche pour aller le voir!

Maud

Cet article De toutes mes forces : un drame social poignant et émouvant est apparu en premier sur Quand les bobos voient double.

Voir la source
Author: bobosvoientdouble